Dératisation : obligation dans les copropriétés, propriétaires, mairies

L’invasion des rongeurs dans les maisons ou les lieux de travail, est un véritable problème qui relève de la responsabilité de tous. En effet, que vous soyez propriétaire d’une maison individuelle, propriétaire d’un centre d’hébergement, locataire, ou encore responsable d’une entreprise ou d’un service publique, il vous incombe de veiller à garder ces lieux propres et loin des rongeurs. Il y a même des lois qui le stipulent, et de ce fait, une négligence de votre part pourrait vous valoir une sanction juridique.

La dératisation dans les copropriétés

Depuis plusieurs années déjà, la dératisation est devenue un devoir civique obligatoire, pour tous les propriétaires. Cela est valable également dans les copropriétés, habitées par les propriétaires eux-mêmes, ou par des locataires. Malheureusement, il est assez fréquent de constater une réticence de la part de l’un ou l’autre des habitants, à laisser les dératiseurs intervenir chez eux. Dans certains cas, ils estiment que ce n’est pas nécessaire, ou dans d’autres cas, ils vont en voyage sans laisser leurs clés. Ce comportement peut avoir de graves conséquences qui peuvent affecter tous les autres habitants. Tout d’abord, une dératisation, que ce soit un traitement préventif ou curatif, doit prendre en compte toutes les pièces et tous les recoins d’une propriété, afin d’être efficace. Ainsi, les appartements non traités peuvent être le refuge de ces rongeurs et proliférer ensuite jusqu’à atteindre les autres du bâtiment. D’un autre côté, un habitant qui ne peut être présent le jour prévu pour la dératisation du bâtiment, et qui oblige les professionnels à intervenir une seconde fois, engendre ainsi un surcoût. C’est pour toutes ces raisons que la présence d’un concierge dans ce genre de résidence est vivement conseillée.

La dératisation : obligation pour propriétaires ou locataires ?

Aussi bien les propriétaires d’immeuble que les locataires, ont l’obligation de prendre toutes les dispositions, pour éviter la prolifération des rongeurs dans leur cadre de vie. D’ailleurs, les services préfectoraux de chaque région, sont chargés de ramener à l’ordre, tous ceux qui auraient tendance à l’oublier. Avant tout, ce sont les règles d’hygiène de base qui doivent être respectées, par tous les citoyens. Mais s’il s’avère que malgré cela les rongeurs s’invitent chez vous, il est important d’agir rapidement pour éviter que la situation n’empire. Les propriétaires ou gérants de centre d’hébergement, doivent agir en collaboration, avec les locataires, pour maintenir les lieux bien entretenus et dans un bon état. Ils doivent vérifier contrôler les greniers, les entrepôts, les caves, les locaux à poubelles, les égouts particuliers s’il y en a, et tous les endroits qui peuvent être envahis par ces animaux. Ils doivent également éviter d’accumuler les ordures ou autres détritus qui pourraient les attirer dans le bâtiment. Par ailleurs, lorsque survient un cas d’invasion, c’est également conjointement que les propriétaires et les locataires, doivent prendre les mesures qui s’imposent, comme utiliser des répulsifs contre les rongeurs et ceci dans les plus brefs délais.

La dératisation dans les administrations publiques

Il faut savoir que dans les bureaux des services publics également, la dératisation est une obligation. Qu’il s’agisse de mairies, de préfectures, de cours de justice ou autres établissements publiques, les dirigeants sont aussi tenus de respecter et de faire respecter, les règles d’hygiène de base. Ils doivent prendre toutes les mesures qui s’imposent, afin de garder les locaux loin des rongeurs et de tout autre nuisible. De même, en cas d’invasion, ils doivent aussi s’assurer de trouver la meilleure entreprise de dératisation, pour assainir les lieux, dans les plus brefs délais. Les rongeurs représentent un problème qui concerne tout le monde, tous les propriétaires et les responsables à divers niveaux.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *